>Hor Namhong: I Was The President Of The Committee Of Prisoners Of Boeng Trabek Prison

>Hor Namhong (left) and Sam Rainsy (right).

Koh Santepheap Daily
8th May 2008
Translated by Khmerization

On the 7th of May, Minister of Foreign Affairs Hor Namhong gave a brief interview to reporters in relation to his defamation suit against opposition leader Sam Rainsy.
Mr Hor Namhong said that he has nothing further to say about his suit against Sam Rainsy because he would like to let the law takes its course. He said that he was forced to take legal action against Sam Rainsy because the latter has repeatedly defamed him by accusing him of being a director of the Boeng Trabek Prison.
Mr Hor Namhong said that, at that time, even though he was the president of the committee of prisoners which controlled all other prisoners, he took the job only when Chau Seng and Van Piny was arrested and sent to be tortured and killed at Tuol Sleng Prison. He said that he might be next after Chau Seng and Van Piny.
The minister said that he was very hurt when someone repeatedly called him a Khmer Rouge.
Mr Sam Rainsy said on the 29th of April that he was not concerned about this law suit. It must be noted that Hor Namhong won defamation suit against ex-king Sihanouk in a French court in 1991 and again, in 2001 and 2005, he won another defamation suit in the Cambodian court against a newspaper reporter for writing and suggesting that he was a former jail chief of Boeng Trabek Prison.
Mr Sam Rainsy said that only the KR Tribunal (ECCC), whose role was to search for the truth of the crimes and the killings under the KR regime, and not the Phnom Penh Court, has the jurisdiction over the Khmer Rouge matters. //
————————————————–
1.Read Koh Santepheap in Khmer click here.
Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to >Hor Namhong: I Was The President Of The Committee Of Prisoners Of Boeng Trabek Prison

  1. Anonymous says:

    >AH HOR NAM HONG est vrai et réel khmer rouge depuis le 18 Mars 1970.AH HOR NAM HONG était haut membre du FUNK et du GRUNK. Les membres du FUNK et du GRUNK et les cadres des Khmers rouges ne font qu’un seul groupe de résistance contre le gouvernement khmer du 18 Mars 1970 jusqu’à 17 Avril 1975 sous la directive du criminel traitre de la Nation khmère nommé AH NORODOM SIHANOUK kbâth cheat khmner thê-rassa Yuon.Avec son privège du haut-cadre des Khmers rouges depuis le 18 Mars 1970 AH HOR NAM HONG avait été désigné comme ambassadeur du GRUNK(Gouvernement des Khmers rouges) auprès du Cuba à Lahavane.Après la victoire de FUNK et de GRUNK (Khmers rouges) du 17 Avril 1975 AH HOR NAM HONG avait été rapatrié au Cambodge avec les autres haut-cadres des Khmers rouges vivant à l’étranger. Arrivé à Phnom Penh, AH HOR NAM HONG aviat été renvoyé au centre de concentration de Boeng Trâbèk afin d’y lui donner des cours de rééducation. Après la mort de VAN PINY et de CHAU SÉNG, AH HOR NAM HONG avait été désigné à son tour comme président du comité de surveillance de ce centre de rééducation de Boeng Trâbèk. Sous son controle les internes de ce centre ( les Khmers rouges venus de l’étranger) étaient secrètement disparus de ce centre. Tou les internes de ce centre de rééducation de Boeng Trâbèk étaient au courant de la perte de leurs collègues. C’est de la mort certaine. Personne ne peut se demander, ni parler de quoi que ce soit. Ils restaient silencieux avec la bouche cousue, les oreilles bouchées. Récemment AH HOR NAM HONG a dit que KAING QUEC IEV, président de la prison S21 de Tuol Slèng, a lui informé que son nom est sur la liste des Khmers rouges fautifs à éliminer à la prison S21 de Tuol Slèng. Si c’était vrai, c’est que AH HOR NAM HONG aurait commis des fautes envers de son Angkar des Khmers rouges. Dans le régime des Khmers rouges (les fautifs tels que les accusés d’être ennemis internes et finalement accusés d’être les traitres de l’Angkar avaient été tous éliminés. Ces accusés n’avaient pas de place dans l’Angkar. KOY THUON, HUU NIM, VORN VETH, VAN PINY, CHAU SÉNG..étaient tous haut-cadres des Khmers rouges ayant de hautes fonctions dans l’Angkar, mais ils étaient tous éliminés sous peine d’accuser d’être les traitres de l’Angkar. Donc AH HOR NAM HONG était formellement sur la liste des liquidés à la prison S21 de Tuol Slèng parce que peut-être AH HOR NAM HONG avait commis flagrant délit des fautes quelconques contre son Angkar. AH HOR NAM HONG n’est pas victime des Khmers rouges comme qu’il a récemment prétendu au public parce que AH HOR NAM HONG est le haut cadre des Khmers rouges de quatre saisons. Même ses deux soeurs sous son controle avaient été secrètement envoyées à la mort. AH HOR NAM HONG est bien au courant que chacun a sa tête avec ses cheveux. Sous l’égide de l’Angkar les frères et les ne sont pas importants. Donc AH HOR NAM HONG peut révéler sans remord les fautes de ses deux soeurs à l’Angkar pour être mises à mort.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s